La prochaine séance du séminaire MATHEO de l’IM2E aura lieu le Jeudi 22 novembre, 13h15, salle de conférences du laboratoire HSM (http://www.hydrosciences.org/spip.php?article5)

Gwladys TOULEMONDE, (IMAG Montpellier / INRIA équipe Lemon) présentera ses travaux sur : « Pluies extrêmes: comment caractériser les intensités et les dépendances spatio-temporelles ? »

Voir résumé ci-contre

Le vendredi 14 Décembre de 10h à 12h30 à IRSTEA (Bâtiment Confluences http://www.irstea.fr/montpellier ), salle Mosson, nous aurons le plaisir d’entendre deux interventions sur le thème de la "Participation et objets techniques liés à l'eau : enseignements d'une recherche appliquée" :

  • Laura Seguin, post doctorante au sein de l’UMR G-eau, nous présentera : "Faire participer pour faire accepter ? Cadrages du débat et cultures épistémiques en tension dans un projet de recherche participatif"
  • Fabienne Barataud, directrice de l’Unité ASTER (Agro-Systèmes, Territoires, Ressources) de l’INRA de Mirecourt : "Quand discuter d’aménagements hydrauliques révèle des valeurs attachées à la nature : enseignements d’une recherche participative en contexte d’agriculture intensive"

Le séminaire présentera des résultats d'une recherche menée à partir d'un projet (Brie'eau) piloté par l'IRSTEA (G-EAU, Montpellier et HYCAR, Antony), l'INRA, et en partenariat avec des acteurs de la Seine-et-Marne (une association de protection de l'eau, la Chambre d'agriculture) et Lisode. Un des volets du projet est la mise en œuvre et l’évaluation d’une démarche participative sur les pollutions diffuses agricoles dans la Brie. La recherche en sciences sociales menée sur ce projet vise à alimenter les connaissances sur ce type d’expériences de recherche participative, conduites en partenariat avec des acteurs publics, et au caractère pluridisciplinaire.

Nous vous attendons nombreux !

Pour en savoir plus, téléchargez les résumés ci-contre

Vendredi 23 novembre 2018 à 11h en Salle Mosson, Romaissa OUASSISSOU (encadrée par Jean Yves Jamin) nous présentera ses travaux intiulés : "Conflits et arrangements coopératifs entrainant l'épuisement des eaux souterraines pour l'agriculture. Cas de la nappe de Berrechid au Maroc."

Venez nombreux !

Pauline Brémond a été invitée à Milan (Italie) le 1er octobre 2018 pour partager son experience lors du séminaire intiulé "FLOOD DAMAGE MODELLING - Experiences from European Countries".

Ce séminaire, proposé dans le cadre du projet de recherche «Flood-IMPAT +: une procédure intégrée pour l’évaluation du risque d’inondation au niveau méso et micro», financé par la Fondazione Cariplo, était organisé par le Département d’ingénierie civile et environnementale (DICA) de Politecnico di Milano.

 

Télécharger le programme du séminaire ci-contre :

Vendredi 30 novembre à 11h en Salle Mosson, Patrice GARIN et Sébastien LOUBIER nous présenteront « Les Projets de Territoire » .

Contexte : Jusqu’en 2015 était mis en place un moratoire sur le financement par les Agence de l’Eau des infrastructures de stockage. L’instruction du gouvernement du 4 juin 2015 lève ce moratoire sous réserve que les projets d’infrastructures s’inscrivent plus largement dans le cadre de Projets de Territoire qui doivent

  • (i) ne pas dégrader le milieu,
  • (ii) concerner tous les usages de l’eau,
  • (iii) envisager toutes les solutions de rétablissement des équilibres quantitatifs (dont les réserves mais pas seulement),
  • (iv) associer toutes les parties prenantes,
  • (v) justifier l’intérêt économique de l’investissement collectif,
  • (vi) prendre en compte le changement climatique…

Or depuis 2015, la quasi-totalité des projets de territoire sont au point mort. Pour analyser les raisons de ces blocages, les Ministres de l’Agriculture et de la Transition Ecologique ont missionné en octobre 2017 une ‘’cellule d’expertise relative à la gestion quantitative de l’eau pour faire face aux épisodes de sécheresse’’. Cette cellule a rendu son rapport en septembre 2018 et procède à de nombreuses recommandations parmi lesquelles la nécessité de mettre à disposition des porteurs de projet un guide méthodologique d’évaluation des impacts économiques et financiers, et de préciser comment, pourquoi et à quel stade les analyses économiques doivent être mises en discussion. L’UMR G-Eau a été missionné par le Ministère de l’Agriculture pour réaliser ce guide à l’interface participation / concertation et analyse économique. Les attentes sont fortes et au cœur des thématiques de recherche de l’UMR (adaptation des territoires agricoles). Ce vendredi découverte nous permettra de présenter les enjeux mais également de recueillir vos points de vue, vos expériences, dans ce domaine qui englobe l’ensemble des disciplines de l’UMR. 

Le jeudi 8 Novembre de 9h30 à 12h à IRSTEA (Bâtiment Confluences http://www.irstea.fr/montpellier ), en salle Mosson :

  • le Dr. Himanshu Kulkarni viendra présenter ses travaux intitulés "The dichotomy of groundwater management and governance in India". Le Dr. Kulkrani est administrateur fondateur et directeur exécutif d'ACWADAM, organisation non gouvernementale qui œuvre à une meilleure prise en compte des eaux souterraines en Inde, tant dans les pratiques de gestion que dans les politiques (http://www.acwadam.org/).

 

  • François Molle, UMR G-eau, nous présentera le thème suivant : "Groundwater overabstraction : any success story ?"

Vendredi 16 novembre à 11h en Salle Mosson, Fayçal KHELFAOUI  (Enseignant-Chercheur à l'ENSET - Skikda, Algérie) présentera ses travaux intiulés « Water quality assessment and prospective management of water uses in the Saf-Saf river basin (Skikda, North East of Algeria) ».

Page 1 sur 26

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer