Cadre de référence

L'eau est devenue élément comptable représentatif de la richesse des nations, source de conflits entre usagers concurrents et levier de pouvoir dans les bassins internationaux. Devenue rare et chère, sa gestion est de plus en plus complexe et intègre les notions d'équité entre générations. La gestion intégrée de l'eau est un cadre de raisonnement vers lequel se tourne la communauté scientifique internationale, c’est aussi le cadre de référence de l'UMR G-EAU.

La gestion intégrée des ressources en eau raisonne sur un schéma général de 3 systèmes interconnectés et régulés par une composante gestion :

Les ouvrages transforment les écoulements superficiels et souterrains en ressource exploitable et transfèrent celle-ci aux lieux d'utilisation, en contrepartie, ils modifient la dynamique d'écoulement en aval.

Le milieu alimente les ouvrages en fonction de sa propre dynamique conditionnée par le climat, structurée par le réseau hydrographique et ses connexions avec les écoulements souterrains. Les écoulements sont modifiés directement par les captages/stockages et les rejets d'eau après utilisation et/ou consommation partielle.

Les interactions entre milieu et biocénose sont nombreuses et contribuent à définir la qualité de la ressource et la nature des usages.

Les usages de l’eau sont liés à la facilité d'accès qui est proposée mais dépendent aussi d'un environnement extérieur (social, économique, technologique) qui modifie objectifs et stratégies d'exploitation de la ressource.

Les ouvrages transforment les écoulements superficiels et souterrains en ressource exploitable et transfèrent celle-ci aux lieux d'utilisation, en contrepartie, ils modifient la dynamique d'écoulement en aval.

Le milieu alimente les ouvrages en fonction de sa propre dynamique conditionnée par le climat, structurée par le réseau hydrographique et ses connexions avec les écoulements souterrains. Les écoulements sont modifiés directement par les captages/stockages et les rejets d'eau après utilisation et/ou consommation partielle.

La gestion est assurée par un ensemble complexe d’institutions et d’organisations au moyen d’instruments très divers : techniques, juridiques, réglementaires, économiques et participatifs. L'ensemble des interventions est sous-tendu par une stratégie de développement durable, critère d'équité entre générations officialisé par la communauté internationale (Conférence internationale sur l'eau et l'environnement, Dublin 1992). Les notions de système/sous-systèmes sont retenues comme base à tous les niveaux de raisonnement et les chemins de l'eau assurent leurs connexions.

La gestion intégrée de l'eau constitue un cadre de raisonnement adéquat du point de vue conceptuel et en adéquation avec les notions de gestion durable préconisée par la communauté scientifique internationale (conférence de Dublin 1992, conférence de Paris 1997) : le système d'eau naturel, celui des activités humaines liées à la ressource, et l'infrastructure technique qui relie Milieu et Société.

APT Logo fra      logo brgm web frlogo inraeLogo Institut Agro Mpl petit

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer