Gouvernance et Action Publique (GAP) -  !!!! Contenu provisoire !!!!

L’équipe GAP (" Gouvernance et Action Publique ") mobilise les disciplines de Sciences Politiques,Gestion de l’Eau, Sociologie et Géographie.


Les savoirs et les pratiques liés aux ressources en eau, de même que les modes de gouvernance et de régulation des usages, connaissent des recompositions importantes qu’il s’agit de comprendre et de mettre en perspective, d’autant plus qu’ils ont ou sont susceptibles d’avoir des impacts variés et parfois inattendus sur l’environnement dans son ensemble. L’équipe aborde ces questions par l’analyse de controverses et de politiques publiques de l’eau en train de se faire.

 

L'équipe se déploie sur quatre grands terrains d’étude :

  • Afrique australe : Afrique du Sud et Mozambique.

  • Asie Sud-Est : Cambodge, Laos, Thaïlande

  • France : quart Sud-Est/bassin RMC : fleuve Rhône, PACA, Fos-sur-Mer, Vaucluse, Durance-Verdon, Languedoc-Roussillon, Cévennes, Lozère, Hérault, Ain. A noter que la région PACA fait l’objet d’un intérêt convergent de l’ensemble des membres de l’équipe via différents projets (échelon régional et/ou terrains infrarégionaux). Il en va sensiblement de même pour les Cévennes (projets en cours ou à venir)

  • Maghreb : Maroc : niveau national, Saïss, Tensift/Marrakech, Tadla ; Tunisie : niveau national, Merguellil

A noter enfin un intérêt pour des terrains sud-américains lié à des travaux déjà conduits et/ou en cours au Brésil par exemple.

 

Les grandes thématiques et principaux projets en cours d'étude :

  • Savoirs, controverses et questions de pollution

  • Gouvernance, trajectoires nationales et locales de politiques de l’eau

  • Effets des réformes de l’Etat

  • Police/Justice

 

Photo Eq OGEA Def1Les services d’eau potable et assainissement sont des monopoles naturels assurant un service essentiel, environnemental et marchand. Ils sont associés à des infrastructures de long terme, qu’elles soient naturelles (ressources en eau) ou artificielles (réseaux et usines). Ils rassemblent un grand nombre d’acteurs, aux intérêts variés et exigent une gestion durable. Plusieurs tendances accentuent ces enjeux. Au nord, la baisse des consommations pose des problèmes d’équilibre économique. Au sud, l’accès à l’eau et à l’assainissement reste un défi majeur du développement. La doctrine du nouveau management public promeut des logiques d’incitation et de concurrence pour améliorer la performance. Les services d’eau sont affectés par des recompositions territoriales qui modifient les échelles de gestion et le lien avec la gestion de la ressource. Enfin, les processus de participation se développent, même s’ils restent rares.

Dans ce cadre, la gouvernance, définie comme une modalité d’arbitrage entre des intérêts divergents, est comme un concept central. Elle permet d'aborder la régulation, la coordination territoriale et la participation. Les outils de gouvernance recouvrent une gamme large d’instruments de gestion tels que les tarifs, indicateurs, observatoires, procédures qui sont encore à développer.

Les questions de recherche abordées par l’équipe se concentrent de 3 thèmes :

  • l’articulation entre les valeurs et les règles, les instruments, la pratique des acteurs et les organisations impliquées,

  • la coordination entre gestionnaires des services et des ressources en eau,

  • la gestion patrimoniale (notamment dans sa dimension environnementale).

 

Responsables de l'équipe : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

SHARE
APT Logo fra      logo brgm web frlogo inrae

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer