Projets

L’UMR G-EAU s’inscrit ainsi clairement dans le Programme 4 « recherche dans le domaine de la gestion des millieux et des ressources de la Mission « recherche et enseignement supérieur de la Lolf, en contribuant de façon principale à 4 actions, et de manière secondaire à 2 autres actions dans le domaine de l’eau.

Actions prioritaires de l'UMR G-EAU

1 – "Recherche scientifiques et technologiques sur les ressources, les milieux et leur biodiversité" :

• Etablir des diagnostics sur des situations de référence et d’échelles différentes, en abordant de manière interdisciplinaire les dynamiques ressources–usages, les institutions, et les effets locaux des politiques sectorielles (eau, agriculture).

• Concevoir des outils et des méthodes d’intervention pour les opérateurs des hydrosystèmes et de distribution d’eau (planification, gestion stratégique, tactique et opérationnelle).

2 – "Recherches scientifiques et technologiques sur les systèmes de production et de transformation associés" :

• Produire des connaissances et des outils permettant d’évaluer, piloter et concevoir des systèmes de culture irrigués adaptés à différents contextes physiques et humains, d’en apprécier les performances technico-économique (régularité, rendement, qualité, coûts) tout en en prenant en compte les impacts environnementaux (eaux, sols, écosystèmes).

3 – "Recherche scientifiques et technologiques sur les systèmes socioéconomiques associés" :

• Améliorer la compréhension des interactions entre processus biophysiques, économiques et sociaux à l’œuvre dans les problématiques liées à l’eau, aux différentes échelles pertinentes ;

• Proposer des méthodes pour la planification, l’analyse prospective, la négociation adaptées aux instances de concertation sur la ressource (locales, régionales, nationales voire internationales sur les bassins transfrontaliers).

4 – "Diffusion, transfert et valorisation des connaissances scientifiques, des technologies et des compétences" :

• Former des étudiants et des professionnels du sud et du nord dans les domaines de la gestion de l’eau (par la formation initiale, continue, et des accueils de chercheurs étrangers)

• Développer des partenariats avec des donneurs d’ordre publics du domaine de l’eau (Ministère, collectivités territoriales, gestionnaires) pour des expertises, de l’appui technique.

• Produire des logiciels de gestion (régulation des canaux, planification, services d’eau)

• Participer à des instances de normalisation européenne (matériel d’irrigation, services d’eau potable

Actions secondaires de l'UMR G-EAU

5 – "Recherches scientifiques et technologiques pour la sécurité alimentaire, sanitaire et environnementale et sur les risques naturels" :

• En se focalisant sur les risques d’inondation et de sécheresse, développer des méthodes d’analyse économique et sociales de stratégies de prévention des risques.

6 – "Conception et gestion d’infrastructures pour la recherche et l’appui aux politiques publiques" :

• Contribuer au maintien et à l’exploitation partagée des bases de données hydrologiques sur certains grands fleuves africains (Niger, Sénégal) constituées historiquement par l’IRD.
APT Logo fra      logo brgm web frlogo inraeLogo Institut Agro Mpl petit

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer