There is no translation available.

Le 08 juillet 2022 à 11h00, Jean Guillermit a présenté ses travaux dans le cadre du projet SDG Pathfinding.
 
 
photo Guillermit webRésumé :

Edictés en 2015, les Objectifs de Développement Durables ne sont encore que peu présents aux échelles locales, tant au niveau de la réflexion qu’au niveau des choix pris en matière de développement du territoire, notamment dans les pays dits « du sud ».

Le projet SDG Pathfinding a pour objectif d’utiliser différents outils participatifs venant de Cooplage (INRAE), de Policy Simulations (IIASA) dans le cadre d’un Living Lab, afin de rendre plus concrets et d’ancrer dans le développement local les ODD.

 

En tant que stagiaire sur le projet, je suis donc parti pour une mission de trois mois à Fimela, Sénégal, l’un des deux terrains d’études du projet.

Trois missions m’ont été confiées :

  • Appuyer GAIA (partenaires locaux du projet) en facilitant la prise en main de certains outils Cooplage (Crea WAG, SMAG).

  • Tenter de développer une utilisation de Crea Wag permettant d’identifier les « ressources de gouvernance » nécessaires en matière de transition.

  • Mener une forme de réflexivité sur le Living Lab naissant de Fimela.

 

Mes trois mois de terrain ont donc consisté à organiser et animer plusieurs ateliers « diagnostics », un processus Crea WAG ainsi qu’à appuyer la mise en place du Living Lab de Fimela.

Ma présentation reviendra sur ces trois missions et sur l’intérêt que les processus participatifs peuvent représenter pour favoriser la mise en place d’un Living Lab.

There is no translation available.

C’est l’association d’une production agricole et électrique avec des panneaux solaires. 

Les panneaux, outre la production électrique, permettent une protection partielle des cultures contre les excès du climat, avec un objectif de réduire l’évapotranspiration et donc les consommations d’eau. La qualité de certaines productions à haute valeur ajoutée (fruits, légumes, vigne) peut s’en trouver améliorée.

There is no translation available.

Ces pratiques prévoient de limiter le travail du sol, de faire des rotations longues et de conserver un sol couvert en permanence.

On cherche à mieux comprendre comment de telles pratiques peuvent être mises en œuvre en conditions Méditerranéennes, avec de l’irrigation en goutte à goutte enterré comparée à l’aspersion.  L’objectif est de qualifier l’efficience d’utilisation de l’eau de telles pratiques, qu’il s’agisse d’eau de pluie ou d’eau d’irrigation, pour mieux en conseiller le développement.

Page 4 of 40
APT Logo fra      logo brgm web frlogo inraeLogo Institut Agro Mpl petit

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer