Vendredi 16 septembre 2022 à 11h00, Christina Orieschnig a présenté ses travaux intitulés "Exploiter la télédétection, les enquêtes de terrain et la modélisation numérique pour comprendre le système Prek du delta du Mékong cambodgien - des processus hydrologiques aux services écosystémiques".

Résumé :

preks © Photo : C. Orieschnig, IRD

 

Les Preks sont une partie caractéristique du delta du Mékong au Cambodge. Il s'agit de grands canaux trapézoïdaux qui relient le cours principal du fleuve à ses berges inondables en ouvrant des brèches dans les berges élevées du fleuve. Construits à l'origine pendant la période du protectorat français, ils avaient pour but de faciliter le dépôt de sédiments pendant les inondations annuelles de la mousson et d'élever les terres. Aujourd'hui, ils remplissent divers rôles, dont celui crucial de fournir de l'eau d'irrigation pendant la saison sèche. Ces dernières années, les projets de réhabilitation de Prek ont visé à améliorer leurs fonctionnalités après des années de manque d'entretien, afin d'accroître la résilience des communautés agricoles de la région face au changement climatique et à la production hydroélectrique en amont.

Dans mon travail, je cherche à caractériser les changements actuels des processus hydrologiques dans le delta du Mékong cambodgien, et à évaluer leurs impacts sur les communautés agricoles. Je cherche également à mieux comprendre le rôle des Preks dans la fourniture de services écosystémiques et à déterminer les stratégies de réhabilitées les plus efficaces. Dans cette présentation, j'exposerai les résultats de mon travail, qui a fait appel à des recherches archivistiques, à des entretiens sur le terrain avec des agriculteurs et des chefs de village, à des approches de télédétection sur la plateforme informatique en nuage Google Earth Engine, à des analyses statistiques de séries chronologiques de niveaux d'eau et à un modèle éco-hydrologique construit en Python pour simuler des scénarios.

 02759HDQ_Irrigation.jpgChapitre 1. Gestion stratégique de l’irrigation à l’échelle du territoire et de l’exploitation agricole

Les Projets de Territoire pour la Gestion de l’Eau

→ Les Collectifs d’irrigants et la gestion des réseaux collectifs [A venir]

Chapitre 2. Gestion tactique de l’irrigation à l’échelle de la parcelle

Exemples de calendriers d’irrigation prévisionnels de cultures annuelles dans des différents contextes de climats et de volumes disponibles

Chapitre 3. Installations de pompage

→ Abaques de Moody 

Outil pour calcul des pertes de charge dans les conduites sous pression (Cassiopée - Modules de calcul d'hydraulique)

Cours d'hydraulique pour le génie rural

Chapitre 5. Irrigation localisée ou micro-irrigation

Outil pour calcul de l’équivalent pluie du goutte-à-goutte

Chapitre 6. Irrigation gravitaire

Méthode d’estimation du débit avec des seuils à paroi mince

Méthode d’estimation de la dose maximale d’irrigation

Trans-irrigation

Chapitre 7. Efficience de l’irrigation en eau et en énergie

Comparaison des coûts et impacts de l’énergie électrique et thermique

 

 

Le 08 juillet 2022 à 11h00, Jean Guillermit a présenté ses travaux dans le cadre du projet SDG Pathfinding.
 
 
photo Guillermit webRésumé :

Edictés en 2015, les Objectifs de Développement Durables ne sont encore que peu présents aux échelles locales, tant au niveau de la réflexion qu’au niveau des choix pris en matière de développement du territoire, notamment dans les pays dits « du sud ».

Le projet SDG Pathfinding a pour objectif d’utiliser différents outils participatifs venant de Cooplage (INRAE), de Policy Simulations (IIASA) dans le cadre d’un Living Lab, afin de rendre plus concrets et d’ancrer dans le développement local les ODD.

 

En tant que stagiaire sur le projet, je suis donc parti pour une mission de trois mois à Fimela, Sénégal, l’un des deux terrains d’études du projet.

Trois missions m’ont été confiées :

  • Appuyer GAIA (partenaires locaux du projet) en facilitant la prise en main de certains outils Cooplage (Crea WAG, SMAG).

  • Tenter de développer une utilisation de Crea Wag permettant d’identifier les « ressources de gouvernance » nécessaires en matière de transition.

  • Mener une forme de réflexivité sur le Living Lab naissant de Fimela.

 

Mes trois mois de terrain ont donc consisté à organiser et animer plusieurs ateliers « diagnostics », un processus Crea WAG ainsi qu’à appuyer la mise en place du Living Lab de Fimela.

Ma présentation reviendra sur ces trois missions et sur l’intérêt que les processus participatifs peuvent représenter pour favoriser la mise en place d’un Living Lab.

Page 4 sur 40
APT Logo fra      logo brgm web frlogo inraeLogo Institut Agro Mpl petit

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer